Les aides de l’Etat pour isoler efficacement sa maison

Aides isoler maison, subvention isolation maison, isolant maison bbc

En France, les personnes voulant effectuer des travaux de rénovation peuvent avoir accès à de nombreux dispositifs d’aide. Outre les aides gouvernementales, il existe également d’autres aides proposées par d’autres organismes à l’instar de l’Anah.

Les aides gouvernementales

Afin d’encourager les propriétaires des logements à entreprendre des travaux de rénovation, le gouvernement prévoit un certain nombre de dispositifs destiné à les aider. Pour les ménages gagnant moins de 35 000 euros, il propose une subvention jusqu’à 1 350 pour le financement des travaux. Cette somme complètera ainsi les 1 600 euros offerts à titre d’Aide à la solidarité écologique (ASE). Ce qui fait que le bénéficiaire se verra accorder une somme totale de 3 000 euros. En contrepartie, il s’engage à réaliser aux moins deux projets de rénovation.

Notons que de nombreux autres dispositifs d’incitation à la rénovation énergétique existent en France. Le PTZ en fait partie. Il s’adresse aussi bien aux propriétaires qu’aux bailleurs et concerne en particulier les biens construits avant 1990. Un des principaux avantages de ce dispositif est qu’il est offert sans condition de revenu. Font partie des opérations éligibles les isolations de la toiture (exemple : isolation des combles voir prix ouate de cellulose), des murs (laine minérale, laine de bois, laine de coton…) , des portes et des fenêtres, la pose d’un dispositif de chauffage ou d’une production d’eau chaude. Et tout comme précédemment, le bénéficiaire s’engage à réaliser au minimum deux de ces travaux éligibles en contrepartie. Le crédit développement durable est aussi une alternative pour les personnes qui souhaitent rénover thermiquement leur maison.

L’aide de l’Anah

Toujours dans ce cadre, l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) poursuit son programme Habiter mieux avec des conditions beaucoup plus souples qu’auparavant. L’aide s’adresse désormais aux ménages affichant un revenu fiscal limité à 23 881 euros par an pour les résidents en Île-de-France contre un ancien plafond de 17 057 euros. Pour les autres régions, ledit plafond est de l’ordre de 18 170 euros alors qu’il était de 11 811 euros auparavant. L’aide permet de financer la moitié des dépenses réalisées. Pour mémoire, l’ancienne couverture variait dans la fourchette de 20 à 35 %.

Malgré les efforts entrepris au cours de ces dernières années, la France peine à atteindre son objectif de rénover entièrement son parc de logement. Actuellement, un grand nombre de maisons ne remplissent pas encore les conditions exigées par la RT 2012, notamment le respect de la consommation maximale de 50 kWh/m2/an. Le gouvernement compte bien arriver à réduire de 38 % la consommation en énergie de l’Hexagone d’ici 2020. Pour cela elle ne ménage pas sa peine et contribue à la rénovation thermique de 300 000 logements par an. Les ménages les moins favorisés pourront, en sus de ces aides mentionnées, bénéficier de crédits d’impôt et d’un taux réduit de TVA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *