Comment léguer un bien immobilier par testament ?

Faire un testament permet de léguer son patrimoine de son vivant afin d’éviter tout éventuel litige. Bien qu’il s’agisse avant tout du droit du testateur à disposer de ses biens, cet acte est soumis à de nombreuses règles.

Surveiller la forme

Un testament permet de léguer n’importe quel bien immobilier, d’un simple garage à un terrain en passant par une maison. Pour que le document soit valide, il faut avant tout veiller à soigner sa forme. Il faut notamment s’assurer qu’il est bien écrit de façon manuscrite (dans le cas d’un testament olographe), daté, signé et correctement orthographié. Le plus simple reste encore de faire appel à un notaire de vente immobilière. Le testateur se chargera de dicter ses volontés, en présence de deux témoins ou d’un autre notaire, tandis que le notaire les recopiera et garantira leur validité.

Respecter la réglementation

Si un achat immobilier avec notaire est obligatoire, ce n’est pas le cas de la réalisation d’un testament. Pourtant, il est préférable de faire appel à ce professionnel, tant les contraintes juridiques sont nombreuses à respecter. Afin de protéger les héritiers légaux (le conjoint survivant et les descendants notamment), la loi impose différentes règles quant au partage du patrimoine. Lors de la rédaction du testament, il faut notamment respecter les parts minimales qui sont garanties à chacun ainsi que l’ordre de succession. Or, les règles vont énormément varier selon le bien à léguer, la valeur du patrimoine, le nombre d’héritiers ou encore les destinataires de l’héritage. La moindre erreur pouvant rendre le testament inapplicable.

Savoir que l’on peut changer d’avis

Rédiger un testament n’engage pas son auteur de façon définitive. En effet, le testateur a toujours la possibilité de changer d’avis et, par exemple, de modifier l’héritier d’un bien immobilier. Dans le cas où il existe plusieurs testaments, et qu’aucun n’a été détruit ou annulé, tous seront exécutés. Si ce n’est pas possible, seul le dernier testament en date sera appliqué. Cependant, il est préférable d’annuler ou de détruire un ancien testament afin d’éviter tout éventuel litige.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *