La domotique, quelle histoire !

On définit la domotique comme une spécialité du bâtiment regroupant les techniques permettant de contrôler, d’automatiser et de programmer l’habitat. Le mot en lui-même, « domotique », est une contraction des mots « domus » (domicile en latin) et du suffixe « tique » associé à la technique. C’est une discipline récente issue de l’application à l’habitat de la programmation informatique.

La domotique naît dans les années 80

Si aujourd’hui, la construction d’une maison connectée est fréquente, revenons aux origines de la domotique. Cette dernière est née au milieu des années 80, avec la miniaturisation des systèmes électroniques et informatiques. Elle permettait, par exemple, de fermer les stores ou les rideaux simplement en appuyant sur un bouton, ou de programmer l’allumage ou l’extinction des lumières à des heures précises.

D’aucuns diront que la domotique a été n fiasco lors de ses débuts. En effet, le consommateur n’a pas été réceptif, car il n’était pas prêt. En revanche, c’est au cours des années 2000 que celle-ci a explosé, avec le développement du digital. Aujourd’hui, plusieurs constructeurs de maisons à Lyon se lancent dans la maison connectée, à savoir que la domotique est intégrée dès la construction au bâti.

Faciliter le quotidien des utilisateurs

Au départ, la domotique s’adresse aux publics suivants :

  • Les familles souhaitant se libérer des tâches domestiques fatigantes et surtout répétitives
  • les personnes handicapées, pour leur faciliter la vie quotidienne et leur permettre plus d’autonomie
  • Les amateurs de nouvelles technologies, friands des innovations en la matière
  • Aux particuliers et aux entreprisesEnregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *