La piscine écologique commence à se répandre de plus en plus. Par rapport à une piscine traditionnelle, elle ne nécessite pas l’utilisation de produits chimiques. Cela vous permet également de profiter d’une flore et d’une faune aquatique diversifiée. Les plantes aquatiques trouvent aussi leur place dans ce type de piscine. Si l’idée d’avoir une piscine naturelle chez vous vous intéresse, découvrez ci-après comment faire une piscine écologique.

Déterminer les particularités d’une piscine écologique

Avant de découvrir comment construire une piscine écologique, il est important de savoir de quoi il s’agit. C’est une piscine qui est divisée en plusieurs parties, à commencer par la zone d’épuration. Cette dernière est également connue sous l’appellation de zone de lagunage. Cette partie du bassin naturel est composée de plantes épuratives et de pierres poreuses. Sa profondeur ne doit pas dépasser plus de quelques centimètres. En ce qui concerne sa superficie, elle représente environ un cinquième de votre piscine.

Par la suite, retrouvez la zone de régénération qui possède une profondeur entre 50 et 60 cm. Elle comprend les plantes aquatiques, les bactéries, les zooplanctons et les algues. Pour ce qui est de sa dimension, elle doit être égale à celle de la zone de natation.

Après vient la zone de baignade qui se présente comme celle de la piscine traditionnelle. La seule différence c’est que vous pouvez y ajouter des papyrus, des lotus et même des nénuphars à l’intérieur du bassin.

Choisir l’emplacement de la piscine écologique

Le choix de l’emplacement est la première phase de la construction d’une piscine écologique. Plusieurs critères sont à prendre en compte afin d’obtenir un bon équilibre biologique. Tout d’abord, tenez compte du niveau de l’emplacement. Si le bassin est en contrebas d’un champ, les déchets transportés par la pluie risquent de se retrouver dans votre bassin. Puis, si l’eau du bassin dépasse 25°C, cela va favoriser le développement des bactéries.

Après, les plantes aquatiques ne supportent pas un hiver rigoureux. Veillez donc à choisir un endroit à l’abri du vent. Le mieux est de construire un bassin naturel en plein soleil en y ajoutant des plantes avec un feuillage flottant.

Déterminer la forme et la taille d’une piscine écologique

La prochaine étape de la construction d’une piscine écologique consiste à déterminer la forme. Les formes ovales, carrées et rectangulaires sont les modèles les plus courants d’une piscine naturelle. Cependant, vous pouvez choisir d’autres configurations selon l’espace disponible et votre budget. Si vous choisissez une piscine naturelle avec une forme atypique, n’oubliez pas de déterminer l’emplacement et la puissance des filtres.

Pour ce qui est de sa taille, en moyenne, cela varie entre 40 et 45 m². Pour ceux qui préfèrent profiter d’un grand bassin, celui-ci peut atteindre 100 m², voire plus. En moyenne, prévoyez une zone de baignade avec une profondeur entre 1,5 et 2,5m.

Lire aussi : Quel enduit pour la salle de bain ?

Bien choisir l’agencement de la piscine écologique

Pour construire une piscine écologique, l’agencement est un autre point à ne pas négliger. Ici, deux configurations sont possibles. Dans un premier temps, vous pouvez séparer le bassin de baignade et le bassin de végétation. Vous êtes donc obligé d’installer une pompe de piscine. Cela implique aussi que vous devez disposer d’un espace conséquent. Dans un second temps, la piscine naturelle peut comprendre deux ou plusieurs zones distinctes et interdépendantes.

Quel que soit l’aménagement de piscine naturelle que vous avez sélectionné, n’oubliez pas de prendre en considération l’aménagement des abords en utilisant des arbustes, des dalles en pierre, des roches, des plantes sur berge et bien d’autres.

Pour garantir la sécurité des utilisateurs, la mise en place de clôture autour du bassin peut s’avérer nécessaire. C’est aussi un bon moyen de limiter l’accès aux enfants et aux animaux.

Sélectionner le système de chauffage adapté pour une piscine écologique

Lorsque vous construisez une piscine écologique, vous devez choisir le système de chauffage adapté. Pour rester dans l’esprit écologique, choisissez des panneaux solaires qui captent l’énergie solaire afin de produire de la chaleur pour l’eau du bassin. Afin d’éviter de détruire l’environnement, l’utilisation d’un chauffage à distance est une solution à privilégier. Vous êtes libre d’opter pour l’énergie éolienne ou pour l’énergie géothermique.

La pompe à chaleur représente aussi une autre solution de chauffage d’une piscine naturelle respectueuse de l’environnement à préconiser. Quelle que soit la solution de chauffage que vous avez sélectionné, la température d’une piscine écologique ne doit pas excéder 27°C. Sinon, cela risque de favoriser le développement de bactéries.

Respecter les différentes étapes de construction d’une piscine écologique

La mise en place d’une piscine écologique se déroule en plusieurs étapes, à commencer par le terrassement. Marquez les différentes zones de votre bassin naturel pour faciliter le travail. Pour ce qui est des parois et du fond de ce type de piscine, veillez à bien tasser et à lisser.

Continuez par la suite avec l’étanchéité de la piscine en déposant au fond du sable et du feutre de protection. Après, procédez à la mise en place de la bâche EPDM. Pour marquer la séparation de la zone de baignade et de la zone de lagunage, prenez des sacs à gravats ou des grosses pierres. Vous n’avez qu’à les entasser les uns sur les autres.

Avant de planter les végétaux aquatiques, prenez le temps de bien préparer la zone de lagunage. Pour ce faire, installez des tuyaux de drainage au fond avant d’ajouter les 2/3 de cette partie de la pouzzolane 20/40 mm et le 1/3 de pouzzolane 5/10mm.

Pour terminer, choisissez l’aménagement de votre piscine écologique. Cela peut être des palmiers, des chaises de plage et même du sable fin. Pour ceux qui apprécient la baignade nocturne, la mise en place de luminaires solaires est conseillée.

Bref, la construction d’une piscine écologique est simple. Vous devez avant tout comprendre son mode de fonctionnement afin de mener à bien votre projet. Par la suite, choisissez le meilleur emplacement pour votre bassin naturel avant de fixer sa taille et sa forme. Ces deux derniers points dépendent de l’espace disponible et de vos besoins. N’oubliez pas non plus de bien sélectionner son agencement et le type de chauffage adapté. Après, vous n’avez qu’à respecter les différentes phases de construction du bassin naturel.

piscine écologique
Article précédent Quel enduit pour la salle de bain ?