Les rosiers pour le jardin : on vous dit tout !

La fin de l’hiver est proche et les amoureux du jardinage vont bientôt pouvoir ressortir outils et tenue de jardinage.
Quel émerveillement à la vue de rosiers en fleurs, de couleurs vives ou plus discrètes, la rose est particulièrement appréciée lorsqu’elle diffuse une odeur délicate et raffinée. Il en existe une multitude, des anciens comme des modernes ? On fait le point :
rosier-rose

Les variétés obtenues avant 1930, souvent de grande vigueur, offrent des fleurs romantiques au parfum unique et subtil. Parmi les rosiers anciens les grimpants luxuriants comme les rosiers lianes incarnent parfaitement la variété de rosiers anciens. Cependant on regrette la courte durée de leur floraison (mai/juin), réputés comme fragiles, les rosiers anciens sont sujets aux maladies comme oïdium et le marsonia.
Les rosiers modernes quant à eux se caractérisent en couvre-sol, en buisson (le plus répandu), à fleur unique ou grimpant sont de manière générale fleurissants du mois de mai à octobre. Tous les goûts sont dans la nature, les rosiers permettent tant de possibilité dans le jardin associés à des arbustes, leur beauté sera que mise en valeur.
Très utilisés pour masquer un pan de façade peu reluisant ou pour décorer une pergola, bien plantés les rosiers s’adaptent partout dans le jardin. Lui réserver un espace aéré et ensoleillé permet évidemment un meilleur développement. Par ailleurs, plus les rosiers sont éparpillés dans plusieurs endroits du jardin et meilleures seront les chances d’éviter les risques d’infestation.
Pour ceux qui disposent d’un balcon, il existe des variétés de rosiers adaptés à la culture sur le balcon. Bien entendu, l’hiver le rosier en pot devra être rentré, le ressortir dès l’arrivée du printemps. Enfin une dose adéquate d’engrais et un arrosage maitrisé optimisent sa croissance pour toute la saison.
De manière générale les plantations de rosiers ont lieu en automne à partir d’octobre sauf si le sol est trop humide ou gelé (Les planter alors dans ce cas au printemps). Les planter avant l’hiver permettent aux rosiers de s’habituer au froid et ainsi, ils auront plus de chance de donner des fleurs dès la première année. Attendre le printemps pour les rosiers en pots est une bonne chose.

Pour en savoir plus sur les différentes variétés de rosiers et obtenir d’autres conseils en jardinage notamment pour planter des rosiers ou encore bien entretenir sa pelouse, rendez-vous sur : www.lapausejardin.fr

Enregistrer

la peinture pour changer de déco Article précédent La peinture : la solution idéale pour relooker une maison !
Article suivant Créez votre premier jardin