Choisir et entretenir vos plantes d’intérieur

Difficile de concevoir un intérieur accueillant et plus chaleureux sans plantes d’intérieur. Les plantes à feuillage vert donnent de la vie à une pièce vide. Les pièces agrémentées de plantes fleuries mettront plein de couleur dans votre maison.

plante interieur

Emplacement et luminosité

Les plantes de bonne qualité s’adaptent toujours facilement au nouvel environnement dans lequel elles sont installées. Toutefois, l’emplacement reste primordial pour une plante. Il faut choisir l’endroit en fonction de la luminosité, de l’espace pour la croissance et les déplacements humains autour de la plante.

Toutes les plantes ont besoin de lumière. Les exigences varient cependant pour chaque espèce. Certaines préfèrent le soleil direct, d’autres se contentent d’ombre. Il faut bien se renseigner sur les besoins en luminosité de la plante.

Il faut choisir l’emplacement de la plante en fonction de l’intensité et de la durée de la lumière. Toutefois, le danger guette toujours; soit un excès de lumière ou un manque chronique de lumière. Voyons les symptômes.

Excès de lumière : jaunissement généralisé, apparition de brûlures et manque d’eau chronique.

Manque de lumière : chute des feuilles, chute des bourgeons, rabougrissement et dépérissement des racines.

Truc : si vos emplacements manquent de lumière, on peut limiter les arrosages. Toutefois, s’il fait chaud, on ne devra pas réduire la fréquence d’arrosage.

Arrosage

Si le soleil est la source de vie d’une plante, l’eau est son complément direct. Les plantes se sont, au fil de l’évolution, adaptées à la fréquence d’arrosage à laquelle elles ont été soumises. Où il y a beaucoup d’eau, les feuilles sont grandes; où il y a sécheresse, les feuilles sont minuscules ou même transformées en épines comme c’est le cas des cactus.

Plus la température, la lumière, l’air sec, les courants d’air ou l’exposition à la lumière augmentent, plus le besoin en eau se fait sentir. Pour bien réussir son arrosage, il faut que le pot soit de la bonne grosseur par rapport aux racines. Voilà le truc pour éviter l’arrosage excessif.

Quand arroser ? On arrose quand la plante a soif! Pour ce faire, on doit vérifier la terre à toutes les semaines. Si la terre est sèche, le pot s’allège. Ce qui est important de vérifier ce n’est pas si la terre est sèche sur le dessus, mais bien au fond du pot, là où sont les racines.

En hiver : la plante est souvent dormante. Arrosez lorsque la terre est sèche.

En été : la plante est plus forte et il ne faut pas attendre que la terre soit complètement sèche.

Truc : si on utilise 1 verre (1/2 litre) :

  • ½ verre suffit pour un pot de 10 cm
  • 1 verre pour un pot de 15 cm
  • 2 verres pour un pot de 20 cm
  • 3 verres pour un pot de 25 cm

Propreté

Un environnement propre aide toujours la plante. On doit enlever la poussière, les dépôts de produits et de graisse qui empêchent la photosynthèse, ainsi que les branches et feuilles mortes qui sont un support au développement d’insectes et de maladies.

  • Nettoyez avec un chiffon sec
  • Lavez les feuilles avec un chiffon humide (on ne doit jamais frotter les plantes dont les feuilles ont un duvet, car il les protège naturellement)
  • Enlevez les feuilles mortes immédiatement, autant celles qui ont tombé dans le pot, que celles qui restent accrochées à la plante.

Fertilisation

Le meilleur engrais reste l’humus. Les plantes s’en servent pour se nourrir depuis des millions d’années !

  • Avec le temps, la terre s’appauvrit. Il faut la nourrir. Il est souvent plus simple de remplacer la terre pauvre par de la terre nouvelle au lieu d’immédiatement la gaver d’engrais.
  • Les engrais solubles sont plus rapidement absorbés par les plantes.
  • Ne mettez jamais d’engrais en hiver !
  • La plupart des plantes se contentent de 2 apports d’engrais par année : en mars lorsqu’elles se réveillent et en juillet lorsqu’elles sont à leur apogée.
  • Appliquez toujours l’engrais sur une terre humide.

Rempotage

  • Lorsque la terre est mauvaise ou pauvre
  • Lorsque les racines sont trop à l’étroit et qu’elles sortent sous le pot
  • Lorsque le pot devient trop petit parce que la plante pousse rapidement
  • Lorsque le pot est trop grand

Les meilleurs mois pour rempoter sont mars, avril, mai et juin. Après le rempotage, les plantes ont besoin d’eau et de 1 à 2 mois de grande lumière.

Les étapes :

  • préparez la terre
  • arrosez la plante
  • dépotez
  • enlevez la vieille terre si elle est mauvaise
  • défaites la motte
  • drainez le nouveau pot
  • versez de la terre au fond du pot
  • placez la plante
  • remplissez le pot
  • tassez les côtés
  • arrosezNote : Vous pouvez consulter des livres spécialisés sur les plantes d’intérieur pour les détails de la procédure.

Taille

La taille est essentiellement un contrôle. Elle rajeunit la plante, favorise la floraison et redonne vie aux désespérées et aux malades. Elle ne fait jamais souffrir la plante!

Il faut tailler de préférence au printemps quand les jours rallongent. Il y a 5 sortes de tailles : la taille de formation, la taille de floraison, la taille de rajeunissement, la taille-remède et la taille des racines.

Où couper ? Coupez en biseau au-dessus d’une tige latérale si la plante est trop ramifiée. Coupez au-dessus d’une feuille si elles sont trop abondantes. Taillez juste au-dessus d’une cicatrice de feuille pour une branche nue. Un bourgeon sortira très rapidement.

Pour bien choisir vos plantes d’intérieur, gardez en tête ces trois éléments essentiels : choisissez toujours la plante en fonction de l’éclairage, évaluez le temps alloué pour l’entretien et déterminez la dimension de la plante.

Bonne chance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *